WILFRED SEYI

8-0-0, 4 KOs


Surnom :

Date de naissance :

Lieu de naissance :

Lieu de résidence :

Division :

Poids :

Taille :

Porté :

Position :

23 janvier 1998

Yaounde, Camaroon

Montréal, Qc

Super-moyens

168 lbs

6’0″

Droitier

WILFRED SEYI

8-0-0, 4 KOs


GYM est fier d’avoir dans ses rangs le spectaculaire Olympien camerounais Wilfred «Free Boy» Seyi.

Dieudonné Wilfried Seyi Ntsengue de son nom complet est le fils du boxeur professionnel camerounais Rim Seyi. En 2016, il a été le porte-drapeau de la délégation camerounaise aux Jeux olympiques de Rio, où il avait vaincu le Colombien Jorge Luis Vivas en lever de rideau avant de baisser pavillon devant l’Égyptien Hossam Bakr Abdin, en huitième de finale du tournoi.

Il a également remporté une médaille d’or aux Jeux d’Afrique en 2015, aux Qualifications olympiques d’Afrique en 2016 et au Championnat d’Afrique en 2017, en plus de ramener le bronze au Championnat du monde militaire 2015 en Corée du Sud.

Lors de sa dernière compétition majeure chez les amateurs, il a remporté l’argent lors des Jeux du Commonwealth 2018 en Australie, où il a fait fureur sur YouTube grâce à son style. Dans ce tournoi, il a vaincu tour à tour Marvin Anthony de Sainte-Lucie, Musah Raman Lawson du Ghana, Ryan Scaife de la Nouvelle-Zélande et John Docherty de l’Écosse, avant de perdre en finale devant l’Indien Vikas Krishan.

Seyi a fait ses débuts chez les professionnels le 10 juin 2016 au Cameroun, où il a vaincu le Gabonais Chanel Tessa Tonda par décision unanime en quatre rounds, avant de faire son premier combat au Québec le 1er décembre dernier au Centre Vidéotron de Québec, où il a arrêté le Mexicain Fernando Galvan au troisième assaut.

Depuis, il a passé un spectaculaire KO en seulement 31 secondes sur Marco Antonio Morales et remporté une décision unanime sur le dur à cuire invaincu Ismael Molina Moreno au Cabaret du Casino de Montréal.

Quatre autres victoires lui ont permis de disputer son premier championnat mineur contre le boxeur invaincu Devin Tomko qui n’a pu terminer son combat (TKO8).

Qualifié pour les Jeux olympiques de Tokyo qui auront lieu cet été, il a ajouté en février dernier une neuvième victoire consécutive à son parcours professionnel.

Déjà à son aise au Québec et parlant le français, le protégé de l’entraîneur Stephan Larouche a tout ce qu’il faut afin de devenir une grande étoile de la boxe.

Promotion d’événements de boxe internationale © 2020 Groupe Yvon Michel. Tous droits réservés